Essayer De Me Comprendre Le

Malentendu, altération, incompréhension, aporie, confusion ou contresens, sont autant de dysfonctionnements ou d’anomalies – discrets ou manifestes – qui modifient en permanence le cours et la teneur de nos échanges. Pourtant, depuis le mythe babelien d’une langue unique et universelle, jusqu’aux théories des correspondances, et plus récemment l’idéologie positiviste d’une traduction sans perte aidée par l’informatique, la quête d’une communication transparente traverse chaque époque. Quatre ans après l’exposition Transmission1, le Centre national d’art contemporain de la Villa Arson revient sur le rapport entre art et communication avec une exposition intitulée DOUBLE BIND / ARRÊTEZ D’ESSAYER DE ME COMPRENDRE !. Il s’agit cette fois d’interroger la complexité des langages qui fait de la communication une entreprise singulière toujours renouvelée par les interprétations et les traductions. L’expression « double bind » se réfère ici à la « double contrainte » que toute traduction, selon le philosophe Jacques Derrida, impose comme impératif : la nécessité et l’impossibilité sont contenues dans tout énoncé linguistique, de la transposition d’une langue à une autre. Si un énoncé fait nécessairement appel à la reconnaissance, la compréhension, et l’interprétation (sa traductibilité), il demande également que l’on respecte ce qui en lui échappe à la traduction, la part intraduisible qu’il recèle et qui constitue son caractère propre ou unique, son idiome. L’injonction « Arrêtez d’essayer de me comprendre ! » se réfère au psychanalyste Jacques Lacan et à la réponse qu’il aurait faite à l’un de ses auditeurs trop soucieux de vouloir saisir le sens de chacun de ses propos. Il s’agit, en l’occurrence, d’un exemple classique du double bind tel que l’a théorisé l’anthropologue Gregory Bateson dans les années 1950 : le destinataire d’une telle injonction ne pouvant y répondre sans y déroger, est placé dans une situation de dilemme et d’incertitude. Les oeuvres présentées dans l’exposition révèlent diverses stratégies de transposition qui prennent en compte les effets d’altération et de distorsion qui surviennent dans la construction et le partage du sens : que ce soit dans le discours, dans le passage d’une langue à une autre, d’un médium ou d’un outil technologique à un autre, ou bien encore, à travers diverses formes de codifications. L’exposition témoigne ainsi d’une conception de l’art opposée à l’idéale d’immédiateté et de transparence de la pensée, chaque oeuvre affirmant à sa manière la discordance entre signe et référent, signification et sens, comme un élément inhérent au langage. La traduction est donc ici à comprendre au sens large, comme ce qui désigne non pas un simple outil de transmission inter-linguistique, mais un processus formel, voire un moyen créatif, dans la conception et l’interprétation de l’œuvre.

commissaires : Dean Inkster, Eric Mangion et Sébastien Pluot

L’exposition est accompagnée, depuis novembre 2008, par un séminaire de recherche mené avec l’école nationale supérieure d’art de la Villa Arson.Initié par Éric Mangion, directeur du centre d’art, piloté par les enseignants Eric Duyckaerts et Joseph Mouton et encadré par l’équipe du centre d’art, il réunit une dizaine d’étudiants de l’école autour des préoccupations théoriques et formelles soulevées par l’exposition. Il a également pour but de préparer une exposition des étudiants en écho à celle du centre d’art. L’exposition HEIN ? est présentée du 5 au 21 février (Galerie d’essais - Villa Arson). Ce séminaire bénéficie du soutien du ministère de la Culture et de la Communication – Délégation aux Arts Plastiques.

L’exposition est l’occasion d’accueillir 5 artistes en résidence grâce au soutien du Conseil Général des Alpes-Maritimes et de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur : A Constructed World, Jérôme Allavena, Erick Beltrán, Joris Lacoste et Yann Sérandour.

NO COMPRENDO
29 et 30 mai 2010
Ce week-end de clôture est une invitation faite à des artistes et des théoriciens de proposer des situations, des dispositifs, des performances mettant en jeu des formes d’échanges et de transmission qui manifestent les vertus des malentendus, des injonctions paradoxales et autres incompréhensions. A Constructed World / Erick Beltrán / Eric Duyckaerts / Olivier Garcin / Dean Inkster / Joris Lacoste / Thierry Lagalla / Eric Mangion / Joseph Mouton / Sebastien Pluot / Yann Serandour / Loreto Troncoso Martinez / Ruy Blas
En partenariat avec L’ECLAT, une programmation d’extraits de films conçue par Sébastien Pluot en écho aux enjeux de l’exposition sera présentée pendant ce week-end, tandis que sur l’invitation de éric Mangion, Jacques Rozier viendra présenter son film Maine Océan, dont le contenu renvoie lui aussi aux spéculations sur le malentendu. programmation en cours
* Le titre de ce programme renvoie à la manifestation ¿ COMPRENDO ? organisée par Arnaud Labelle-Rojoux pour la clôture de l’exposition Ne pas jouer avec des choses mortes le 24 mai 2008.

Publication prévue en juin 2010 aux Presses du Réel pour la version française et chez JRP/Ringier pour la version anglaise. Direction artistique : Yann Sérandour. Graphisme : Charles Mazé & Coline Sunier.

1 Transmission, organisée au Centre National d’Art Contemporain de la Villa Arson du 18 mars au 2 juin 2006, réunissait trois expositions en une. La première était consacrée au Poïpoïdrome de Robert Filliou et Joachim Pfeufer. La seconde réunissait une partie de la collection FMRA du Centre National de l’Estampe et de l’Art Imprimé de Chatou (CNEAI). La troisième était consacrée à l’artiste anglais Jeremy Deller sur une proposition de Christophe Kihm. Un numéro exceptionnel de la revue Multitudes avait été publié pour l’occasion sous le titre Transmission.

Indicatif

Présent

j'essaie
tu essaies
il essaie
nous essayons
vous essayez
ils essaient

Passé composé

j'ai essa
tu as essa
il a essa
nous avons essa
vous avez essa
ils ont essa

Imparfait

j'essayais
tu essayais
il essayait
nous essayions
vous essayiez
ils essayaient

Plus-que-parfait

j'avais essa
tu avais essa
il avait essa
nous avions essa
vous aviez essa
ils avaient essa

Passé simple

j'essayai
tu essayas
il essaya
nous essayâmes
vous essayâtes
ils essayèrent

Passé antérieur

j'eus essa
tu eus essa
il eut essa
nous eûmes essa
vous eûtes essa
ils eurent essa

Futur simple

j'essaierai
tu essaieras
il essaiera
nous essaierons
vous essaierez
ils essaieront

Futur antérieur

j'aurai essa
tu auras essa
il aura essa
nous aurons essa
vous aurez essa
ils auront essa

Subjonctif

Présent

que j'essaie
que tu essaies
qu'il essaie
que nous essayions
que vous essayiez
qu'ils essaient

Passé

que j'aie essa
que tu aies essa
qu'il ait essa
que nous ayons essa
que vous ayez essa
qu'ils aient essa

Imparfait

que j'essayasse
que tu essayasses
qu'il essayât
que nous essayassions
que vous essayassiez
qu'ils essayassent

Plus-que-parfait

que j'eusse essa
que tu eusses essa
qu'il eût essa
que nous eussions essa
que vous eussiez essa
qu'ils eussent essa

Conditionnel

Présent

j'essaierais
tu essaierais
il essaierait
nous essaierions
vous essaieriez
ils essaieraient

Passé première forme

j'aurais essa
tu aurais essa
il aurait essa
nous aurions essa
vous auriez essa
ils auraient essa

Passé deuxième forme

j'eusse essa
tu eusses essa
il eût essa
nous eussions essa
vous eussiez essa
ils eussent essa

 

Impératif

Présent

essaie
essayons
essayez

Passé

aie essa
ayons essa
ayez essa

 

 

Participe

Passé

essa
essayée
essayés
essayées
ayant essa

 

 

Infinitif

Passé

avoir essa

 

 

Gérondif

Présent

en essayant

Passé

en ayant essa

 

 

Règle du verbe essayer

Les verbes en -ayer peuvent se conjuguer de deux manières : 1/ soit ils gardent le y dans toute la conjugaison : je paye... 2/ soit le y se remplace par un i devant un e muet donc devant les terminaisons e, es, ent, erai, erais : je paie. On remarquera la présence du i aux 2 premières personnes du pluriel à l'imparfait de l'indicatif et au présent du subjonctif.

Synonyme du verbe essayer

aventurer - hasarder - risquer - tenter - exposer - aller - progresser - entreprendre - commencer - engager - entamer - déclencher - oser - éprouver - tâtonner - aborder - sonder - attaquer - débuter - expérimenter - étudier - constater - vérifier - voir - goûter - préluder - introduire - annoncer - préparer - tâcher

Définition du verbe essayer

1) Mettre à l'essai, tenter, oser faire quelque chose
2) S'essayer : se mettre à faire quelque chose pour tester sa capacité à le faire

Emploi du verbe essayer

Fréquent - Transitif - Autorise la forme pronominale

Tournure de phrase avec le verbe essayer

Futur proche

je vais essayer
tu vas essayer
il va essayer
nous allons essayer
vous allez essayer
ils vont essayer

Passé récent

je viens d'essayer
tu viens d'essayer
il vient d'essayer
nous venons d'essayer
vous venez d'essayer
ils viennent d'essayer

 

 

Verbes à conjugaison similaire

balayer - bayer - bégayer - brayer - déblayer - débrayer - défrayer - délayer - dérayer - désembrayer - désenrayer - drayer - effrayer - égayer - embrayer - enrayer - érayer - essayer - étayer - frayer - layer - monnayer - pagayer - payer - prépayer - rayer - réessayer - relayer - remblayer - rentrayer - ressayer - zézayer
Haut de page

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *